vendredi 7 juin 2013

"Et ils eurent beaucoup d'enfants", de Marielle Blanchier et PascaleKremer


 J'ai acheté ce livre après avoir lu un article dans Elle, et après avoir parcouru le Blog de Sceaux (blog du Monde suivant plusieurs français pendant la campagne présidentielle, "Une année en France").


J'aime bien lire certains blogs de mères de famille nombreuses, comme 8 à la maison ou La mère l'Oie.
Ces familles dégagent souvent une joie de vivre, une intelligence, une sagesse, que je trouve inspirantes.


J'ai donc acheté ce livre un peu à la légère, en me disant, "tiens, il va me faire relativiser!".
Eh bien j'ai été agréablement surprise par cette lecture, puisque je ne m'attendais pas à un livre aussi intéressant. Je craignais peut-être un coté un peu "famille nombreuse = cliché catho", dispensant des recettes ou conseils peut-être un peu trop bien-pensants... que nenni!

J'ai en fait découvert une femme passionnante; Marielle Blanchier, une chimiste française d'origine Hollandaise, diplômée de l'Essec, mère de 12 enfants. Loin de l'image, véhiculée avec complaisance par les medias, de la mère au foyer désespérée, s'ennuyant devant l'âtre, tricotant en attendant que ses enfants rentrent de l'école, j'ai trouvé cette femme bien plus intéressante que la moyenne, intelligente, cultivée, bourlingueuse (ils ont été expatriés dans 4 ou 5 pays différents tout en agrandissant la famille), élevant ses enfants selon des valeurs fortes et à l'aide de méthodes créatives et réellement... managériales!
Une femme ambitieuse, libre, dans sa vie et sa façon de penser... qui n'a pas fait ses choix par idéologie (elle le précise, la foi est importante pour eux mais ne leur a pas dicté leur choix de faire autant d'enfants), mais parce qu'un enfant en a appelé un autre, tout simplement... et qu'avec son mari, ils se réalisent dans cette aventure exceptionnelle (elle le dit bien, elle a besoin de projets exceptionnels... elle ne se voyait pas mère de famille au départ, mais créant son entreprise dans le secteur de la chimie!)

J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce livre, parce que l'auteur ne se contente pas de nous livrer une série de recettes, méthodes, techniques concrètes d'organisation lorsque 14 personnes vivent à la maison (tous ces détails concrets étant par ailleurs très intéressants!).
Marielle Blanchier se confie avec humour, légèreté, mais aussi profondeur. Elle aborde aussi la maternité sous l'angle plus intime, dans sa complexité; elle décrit l'ambiguité des grossesses, faites de joies mais aussi d'angoisses, d'interrogations, de peurs (elle n'aime pas particulièrement être enceinte). La difficulté du rôle de mère, la nostalgie du temps qui passe, la culpabilité, les remises en questions et le recul à prendre face à des enfants qui n'évoluent pas tous facilement, sereinement, de la même façon.
Un chapitre est consacré au thème très tabou des fausses couches, parfois tardives, qui touchent beaucoup de femmes, et qui ne l'ont pas épargnée. Le récit de ces deuils à faire, souvent incompris par l'entourage, a fortiori lorsqu'on a déjà plusieurs enfants, est très émouvant (le fameux et violent "mais tu es jeune ou/et tu as déjà des enfants, ce n'est pas si grave!", niant complètement la détresse de la mère, comme si ce n'était pas de la mort d'enfants à naître dont on parlait, mais de simples poissons rouges, tout bêtement rempaçables...).



J'ai aimé ce livre car je l'ai trouvé instructif, inspirant sur différents aspects de la vie quotidienne. Le père y a toute sa place aussi.
 Je pense que sa lecture peut convenir autant à une mère de 12 enfants qu'à une mère d'enfant unique. Je le conseillerais même à une future maman... car ce livre parle finalement, avant tout, de la maternité. Il touche à des questions universelles, sans être simplement général. L'auteur s'y livre de manière généreuse et intime, tout en discrétion et élégance à la fois.
Ce livre donne un recul, une belle vision de la parentalité, de l'éducation, comme une aventure d'équipe, de couple, un engagement. Il propose une image riche et positive de la maternité, sans toutefois la fantasmer ou la magnifier, les difficultés morales et physiques étant présentées de manière lucide.

J'ai été touchée par la solidarité et la complicité décrite entre les membres de la fratrie, les grands s'occupant aussi parfois des tout petits, les enfants étant, pour des raisons pratiques, autonomisés assez tôt.
 Les valeurs éducatives de cette famille sont également inspirantes, puisque basées sur la responsabilité, l'économie, la rigueur, le travail et le mérite (les enfants commencent tous le baby-sitting à 14 ans pour se payer leurs iphones ou ipad), mais aussi le plaisir, les loisirs et les vacances (une semaine au ski par an, une semaine à l'étranger chaque été, camps aux Etats-Unis pour les plus grands...)

J'ai aimé le chapitre où elle aborde la question du regard des autres... question qui m'a toujours interpelée. Il suffit de lire les commentaires, entre haine et admiration, sous l'article sur le blog de Sceaux pour réaliser comme ces familles provoquent rejet ou respect, mais jamais d'indifférence... pourquoi tant de haine? (les arguments des décroissants moralisateurs et totalitaires, hurlant à la surpopulation mondiale, me terrifiant à chaque fois)
Vous pouvez d'ailleurs lire un billet de Cécile, sur le blog 8 à la maison, qui avait écrit sur ce thème, après que je le lui ai proposé... "oui, avoir une famille nombreuse aujourd'hui, ça pose question".

J'aurais aimé que l'auteur approfondisse peut-être un peu plus ces arguments, ses valeurs profondes, mais il faudrait peut-être un autre livre pour ça.
Je suis restée un peu sur ma faim sur un point: je trouve que Marielle Blanchier ne s'appesantit pas assez... Sur elle-même. Etant mère de deux enfants et reguliermeent confrontee au besoin de retrouver mon independance, du temps et de l'espace pour moi, je m'interroge encore sur sa façon de  se ménager des périodes de pause, pour "respirer". J'ai bien compris que son bonheur dans la vie n'était pas centré sur les plaisirs hédonistes tels que massages, sorties au ciné ou activités solitaires... Mais se jouait plus sur l'accomplissement de choses difficiles. Mais le mystère est encore là... Comment fait-elle réellement pour tout gérer, dans les moments difficiles, les moments de déprime, de ras-le-bol?


Bref. Une lecture réjouissante, un témoignage de mère "presque" normale finalement, une aventure optimiste qui donne la pêche dans toute cette morosité ambiante (la formule est bateau... mais bon).
Un portrait de femme qui change de celui de l'éternelle mère de 35 ans, deux enfants/débordée/en burn-out/tiraillée entre son boss, son cours de gym, sa cellulite, ses séances shopping, son mari, son amant, ses rêves de Louboutin et ses soirées mojitos entre copines, qu'on nous sert habituellement dans les magazines féminins...

Un livre à lire!


"Et ils eurent beaucoup d'enfants..." sur fnac.com

Passage dans l'émission "salut les terriens" du 11 mai 2013.
http://www.canalplus.fr/c-divertissement/pid3350-c-salut-les-terriens.html?progid=859313








6 commentaires:

  1. J'ai rapidement vu un passage d'elle dans Salut les terriens et elle m'a semblé super zen et hors du commun. Y a t-il des passages dans le livre sur la manière dont un corps supporte physiquement autant de grossesses?

    RépondreSupprimer
  2. Très intéressant ce billet... C'est vrai qu'on se demande comment un corps humain peut supporter autant de grossesses... je suis perplexe.
    PAr contre, ce qui m'énerve beaucoup c'est les gens qui se permettent de juger les choix personnels des gens. Dès qu'une personne sort du "cadre normatif", il y a des gens qui se permettent d'être pour ou contre. Comme si on leur demandait leur avis... Cette femme (et son mari, ne l'oublions pas) ont choisi d'avoir 12 enfants. Ca les regarde. Et leurs motivations, qu'elles soient religieuses ou autres, ne regardent personne non plus. D'autres personnes font le choix de ne pas avoir d'enfant du tout. Là aussi, et exclusivement quand c'est des femmes, les gens critiquent ce choix.
    Je n'arrive pas à comprendre pourquoi.
    Bref, ce livre a l'air intéressant notamment effectivement sur l'organisation de la famille (la pasta party pour 14 doit être sympa). Le passage sur les fausses couches me sidère également. Comme si ça faisait moins mal parce qu'on a déjà des enfants. Comme si ça pouvait être une bonne nouvelle parce qu'on en a déjà "trop" (???).

    RépondreSupprimer
  3. J'aime bien les livres de "femmes d'exception"... Elle en est une dans son genre à notre époque.
    L'interview de SLT donne le ton !
    Merci pour cette découverte !

    RépondreSupprimer
  4. Grâce à ton billet, j'ai acheté et lu ce livre :-) Et je reviens lire ton billet très complet. J'ai ressenti à peu près les mêmes choses que toi, j'ai aimé sa franchise, sa façon de concevoir sa famille très nombreuse (ce n'était pas un projet fixé d'avance mais les choses sont venues naturellement, un enfant après l'autre, parce que c'était une joie d'accueillir un nouvel enfant), l'entraide entre frères et sœurs, etc. Un petit regret en plus du tien (tout à fait juste) : ne pas aborder davantage les coups durs, les périodes d'éducation un peu plus difficiles, les passages plus délicats à passer.
    En tout cas, il s'agit d'un témoignage très intéressant, plein de vie et de simplicité (dans le bon sens du terme.
    Quelle énergie en tout cas dégage Marielle...! De quoi nous faire un peu culpabiliser lorsque l'on n'a plus le courage parfois d'aller lire l'histoire du soir du petit 3ème...;-)

    RépondreSupprimer
  5. Je souris à vous lire... On a donc déjà oublié combien de grossesses avaient nos aïeules? :)
    J'ai trouvé le livre étonnant de simplicité tout aussi simple que ça façon de voire la vie et ça donne à son incroyable aventure de vie une impression de grande simplicité aussi. C'est très rafraichissant!

    RépondreSupprimer
  6. J'ai également acheté et dévoré ce livre. J'avais découvert cette famille par le biais du blog de Sceaux également. Dés que j'ai un coup de mou (et je n'ai qu'un enfant pour le moment) je relis ou re visionne ces interviews et relativise. http://www.wat.tv/video/familles-nombreuses-familles-1mb36_2exyh_.html
    http://www.dailymotion.com/video/xq7ys3_l-avenir-de-la-france-la-famille-catholique_news
    Ce sont les deux reportages que j'ai trouvé qui lui sont consacrés si tu veux.
    Nini

    RépondreSupprimer