lundi 8 mai 2017

Jour bleu... pour un grand jour!







































































Il y a exactement neuf ans, je rodais sur la place de la mairie de Levallois, enceinte jusqu'aux yeux, prenant un peu le soleil, avec jean-Chou, pendant les cérémonies du 8 mai 1945.
J'envoyais un message à ma famille, avec une photo de moi: "je ne suis pas prête d'accoucher!".

Finalement les contractions allaient commencer dans l'après-midi, et dans la nuit du 9 mai, j'allais donner naissance à mon premier bébé.


Aujourd'hui, enceinte encore (pas encore jusqu'aux yeux mais on s'en approche), c'est face à la Méditerranée qu'on a fêté, avec un jour d'avance, l'anniversaire de notre aînée...

Je vous épargnerai le texte dégoulinant de mièvrerie, vous vendant la plus formidable des enfants, et vous disant que tout passe trop vite... Mais n'empêche, même si je n'ai pas la moindre frustration, même si j'ai la sensation d'avoir pu profiter d'elle chaque jour intensément depuis sa naissance, c'est vrai que ça passe... pas "trop vite", car j'adore la voir grandir, la voir devenir une grande fille, de plus en plus belle, gentille, drôle, passionnée, douce, et qui affirme de plus en plus son caractère...  mais ça passe quand-même très, très vite, incontestablement.

(Je viens donc finalement, et contre toute attente, d'écrire, quand-même, le fameux petit texte mièvre, mais comment faire autrement? Son anniversaire, chaque année, étant le mien aussi: celui de mon entrée bouleversante dans la vie de maman).

Sur ce, j'en retourne à ma quatrième grossesse... (il faut croire qu'on a aimé ça passionnément, devenir parents, et qu'on a eu envie, d'une certaine manière, de ralentir un peu le temps!) qui elle, passe à la fois très vite... et très lentement!

La vie et le pays ont bien changé, en neuf ans... Et aujourd'hui était un grand jour, aussi, celui d'un nouveau Président... A Paris, et à Nice, ici-même, sur la Promenade des Anglais l'été dernier, il s'en est passé, des choses, et pas des plus gaies... le genre d'horreurs qui nous ont tellement mis en colère, ici, qui auraient pu vraiment nous diviser.
En espérant que nos enfants puissent continuer à grandir dans un pays qui choisisse encore, dans cinq ans, et plus tard... l'espoir, l'avenir, l'unité et l'apaisement, plutôt que le culte de l'échec, du repli sur soi, du pessimisme, de la division entre les gens, du racisme et de la peur.

Mais au fond, si on a fait des enfants, c'est qu'on est optimiste, on y croit forcément profondément, à notre avenir ici... et qu'on ne perd pas de vue la chance qu'on a de vivre dans un pays dont on est fiers, dans lequel on a la chance d'avoir le droit de vote, de vivre libres, et, comparé à bien d'autres endroits sur terre, même si bien des choses sont à améliorer, et qu'aucun système n'est parfait... dans un état pas si catastrophique que ce qu'on a voulu nous faire croire. Et avec ça, même si certains se sont amusés à vouloir nous persuader que nous avions seulement le choix entre la peste et le choléra, nous vivons dans une démocratie... régime qui ne va pas forcément de soi, et qui est déjà une grande chance en soi.
 Une chance qui vaut bien de prendre la peine de se déplacer dans un bureau de vote pour, pas seulement s'exprimer, mais surtout agir pour notre avenir.
Parce que c'est de nos bulletins de vote que l'Histoire se rappellera... pas de nos tergiversations et opinions personnelles précédant les élections.

On y croit. Etre du côté de la vie et aller de l'avant. Ne pas mijoter dans une confiture de colère, de ressentiment et de haine, ni se laisser porter par les choix des autres, sans vouloir compter de notre propre voix.
Du moins, c'est le pari que je préfère faire.
Et puis, donner la vie à nouveau dans trois mois.




26 commentaires:

  1. Plusbellelalife8 mai 2017 à 19:48

    C'est sûr, le soleil brille pour toi, mais ce n'est pas le cas de tout le monde. Et rester aveugle et sourde à ceux qui sont à mille lieues de tes conditions de vie, et leur dire que ça va, hein, il y a pire ailleurs, c'est... déplacé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu connais quoi de mes conditions de vie?
      Tu me connais personnellement?
      Tu connais mon compte en banque?
      Tu penses qu'en vivant au soleil on a obligatoirement "la belle vie"?
      Tu crois que tout est difficile por les uns, et tout est facile pour les autres, sans effort, sans épreuves, sans forcement les connaître, juste parce qu'ils choisissent de publier des jolies photos?
      Tu penses que je ne comprends pas qu'on vote différemment de moi?

      Tu ne crois pas que le bonheur, et l'optimisme, plus qu'un don tombé du ciel, ce soit aussi un choix, une posture, une discipline?

      Ca m'intéresse!

      Supprimer
    2. Je ne sais plus qui a dit que le bonheur était "un état d'esprit", mais plus ça va, plus je trouve ça vrai... Il y a des gens qui selon nos critères vivent dans la misère, qui sont plus heureux que d'autres qui nagent dans l'opulence. Cela ne signifie pas qu'il faut fermer les yeux sur les inégalités ou cesser de les combattre, mais juste que des conditions de vie décentes sont nécessaires mais pas suffisantes au bonheur. Lorsque l'on est soi-même à l'abri du besoin, devrait-on refuser d'être heureux parce que d'autres ne le sont pas ? Quel intérêt ? La population française consommerait certainement moins d'anti-dépresseurs si on arrêtait de lui répéter qu'il faut en permanence porter le poids du monde sur ses épaules... Ce nouveau catéchisme qui prend le relais de l'ancien pour nous culpabiliser commence à m'agacer sérieusement, parce qu'il suffit de réfléchir 5 minutes aux conditions de vie sur la planète en général il y a 100 ans et plus pour constater que malgré tout, malgré les atrocités, en trébuchant souvent et à pas menus, l'humanité progresse...

      Supprimer
    3. Ons ait que tu veux dans un appart plutôt chic (parquet, moulures) du centre ville de Nice, que vos fringues sont plutôt des fringues chères de marque (Cyrillus pour les enfants par ex, et d'autres marques de pompes d'un standing), que femme de ménage il y a et bientôt aide supplémentaire à domicile, que les vacances au camping ben c'est point votre trip, bref oui il y a du fric, oui on a un aperçu de vos conditions de vie, de vos comptes en banque donc oui ça aide bien à trouver la vie belle et riante et que non ce n'est pas que du mérite, et pas que la méthode coué qui le permet. Il faut savoir nuancer, se reconnaître chanceux et avoir de l'empathie et de la pudeur plutôt que du jugement sur la vie et la perception de la vie des autres, moins chanceux et pour qui les difficultés peuvent s'accumuler, rendant le bonheur beaucoup plus compliqué.

      Supprimer
    4. Ca, ce ne sont pas des arguments fondés sur des idées, mais sur la jalousie et l'aigreur... des gens qui vivront mieux que toi selon tes critères, et dont la simple vue te gâchera la vie, tu en trouveras des millions sur terre, si tu cherches... là n'est pas la question.

      La question est que, selon moi, ceux qui se permettent de ne pas voter pendant ce genre d'élections sont des pourris gâtés, non pas matériellement bien sûr, (que sais-je des conditions de vie de chacun?), mais des pourris-gatés de la démocratie. C'est symbolique. Cela signifie que, selon moi, ne pas faire la différence entre un système républicain et un autre non-républicain, c'est inquiétant. Ne pas réaliser qu'on a la chance de vivre dans un pays libre, dans lequel on puisse avoir des origines différentes sans forcement se faire discriminer (théoriquement, car je sais qu'en pratique rien n'est parfait), pouvoir vivre avec une personne du même sexe sans se faire tuer, pouvoir exprimer des idées et débattre de manière démocratique, c'est une chance. La colère n'excuse pas tout.

      Et c'est bien différent... c'est un point de vue qui n'a rien à voir avec l'argent, mais avec une vision de ce qu'on veut pour notre pays. Je ne suis pas certaine que tous les gens qui aient voté Macron soient tous riches à millions.
      Certains sont juste, malgré les difficultés de la vie, qui sont parfois terribles et que je ne nie pas, conscients de la chance qu'on a de vivre dans une Europe en paix et un pays leur permettant de vivre en liberté.

      Quant à tes attaques sur les marques de fringues de mes enfants ou les moulures de mon appartement et tes catégories faciles (l'argent, s'il y en a, n'a pas pu être honnêtement gagné, à te lire)... je te souhaite de trouver un peu d'apaisement en prenant un peu de recul, tant cette envie et cette aigreur ne t'honorent pas. Et comme on dit, "feel free to unfollow".

      Supprimer
    5. Et oui, Camichka, je partage tout à fait ton point de vue! Voir le verre à moitié plein, c'est un choix. Qui s'assortit parfois, reconnaissons-le, de jalousies venant de l'extérieur... tout simplement parce qu'on fait le choix de ne pas s'appesantir, au moins en public, sur son blog, sur ce qui rend l'existence difficile, angoissante ou inconfortable.
      Ça énervera toujours ceux qui ont choisi de broyer du noir et d'accuser le reste du monde pour ce qu'ils vivent.

      (Et à bien y réfléchir, je ne vois pas en quoi virer ma femme de ménage pourrait améliorer concrètement la vie de cette personne qui vient de commenter...)

      Supprimer
    6. En fait, je ne suis pas du tout dans l'aigreur, la jalousie etc. j'ai des conditions de vie plus que confortables : grande maison toute belle, femme de ménage, jardinier en sus, argent pour voyager (pas de camping non merci), resto quand on veut etc etc. et surtout le bonheur oh oui!...qui est tout de même plus facile quand on vit sans soucis matériels qui peut le nier? Je suis juste jalouse de ton soleil et de la mer ;-) (mais j'aime la nature chez moi aussi, elle me manquerait)
      Je soulignais simplement le fait que cela ne s'impose pas aux autres, qu'il ne suffit pas de dire qu'il faut le vouloir, c'est du volontarisme un peu naïf. Il y a bien sûr des gens heureux avec peu, des gens malheureux avec beaucoup mais personne ne peut juger de leur perception, ce qu'il me semblait que tu faisais.
      Et c'était une petite provocation répondant à tes questions ("Tu connais quoi de mes conditions de vie?") car beaucoup de choses transparaissent de toi, de ton appart et par là même de tes conditions de vie...be careful...

      Après, sur la question politique, il me semble qu'il y a effectivement une partie des asbtentionistes qui sont comme tu dis "gâtés", ils sont peut-être aussi ignares, ont peu de conscience de l'histoire, pas de mémoire collective.
      Mais il y aussi une partie qui n'est pas stupide, qui ne dit pas que Macron = Le Pen et qui porte une autre analyse avec laquelle nous pouvons ne pas être d'accord, qui est celle du pompier / pyromane, que je suppose tu connais. Pour résumer, les politiques ultralibérales de ces 20 dernières années ont, en précarisant les gens ont gonflé les rangs du FN, place du FN dont les partis traditionnels se satisfont depuis longtemps (Mitterrand le 1er qui a porté le FN pour syphonner le PC) voire l'encouragent, s'en servant comme épouvantail bien facile lors d'élections. Et ensuite on sort le coup du front républicain pour faire élire qqun qui rendra encore plus fort le FN dans 5 ans. cela s'appelle du foutage de gueule, de la manipulation (car y a-t-il un choix au final?) et c'est le serpent qui se mord la queue...jusqu'à quand? Donc si bien sûr il ne FAUT en aucun cas que le FN passe (et s'il est si dangereux, pourquoi n'est-il pas interdit, cela permettrait un vrai débat politique démocratique sain, sans fond de vote utile, de vote contre, de peur de.. etc.), c'est tout de même positif qu'une grogne se lève au pays des moutons qui font bien comme on leur dit, sinon pas bien, histoire qu'un message soit un minimum entendu : ne continuez pas comme ça, votre politique, et à nous prendre pour des cons, car un jour cela ne passera plus. Il faut le prendre comme un avertissement il me semble.
      Et pourtant, je fais partie de la masse : j'ai voté Macron mais si au départ j'étais révoltée par l'abstention il m'a semblé important de comprendre sur le fond le sens de cet acte en en parlant avec des abstentionnistes.
      D'aller plus loin que le court terme : arrêter le FN, de penser la situation de façon plus large. Je ne considère pas le FN comme une fatalité, comme un ennemi à contrer le moment venu. Il y a des causes, une histoire à la montée de ce vote. Arrêter le feu est une chose, mais il faut arrêter les pyromanes aussi..;tout démocrates qu'ils soient.

      Je crois que tu ne seras pas convaincue dans la mesure où tu prônes une responsabilité complète de choix de vote en toute liberté et en toute conscience.

      Mais ça n'empêche pas de discuter et j'aime beaucoup ton blog et désolée de t'avoir fait partir au 1/4 de tour...

      Supprimer
  2. Opus y a une Barbie morte sur le robinet de la baignoire ��

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ça arrive souvent chez nous... l'enquête a conclu à un suicide 😅

      Supprimer
  3. Plusbellelalife9 mai 2017 à 14:46

    Grand bien te fasse que tu puisses jouir de conditions matérielles qui n'ont effectivement rien de démesurées en soit, et que je ne jalouse aucunement je te rassure. Tu parles d'une France coupée en deux, j'approuve, d'ailleurs tu es toi-même du bon côté au vu de ce que tu choisis de nous montrer : tu considères que ceux qui ont voté blanc sont gâtés, qu'ils se fichaient des conséquences car ils ne risquaient rien si le FN était élu, je considère que de la même façon voter Macron ne t'a pas coûté grand chose car je devine que tu ne risques rien s'il est élu. J'apprécie ton sens de l'humour, ta vision de la vie, ta capacité à t'émerveiller de petits rien, l'énergie et le temps que tu consacres à tes enfants, ta grande sensibilité et ton intelligence, je t'assure que je respecte ton choix de vie mais je suis désolée, tu penses que tout est question de choix, non, tout le monde ne peux se payer le luxe de faire le même choix que toi par exemple ! Et j'imagine que les mères de 4 enfants qui se lèvent à 5 h du matin pour aller pointer à MacDo, avec toute la sympathie et la bienveillance qu'elles peuvent avoir pour toi, ça peut légèrement les agacer de recevoir tes belles leçons de morale, quand elles ont fait le ménage chez elle jusqu'à l'accouchement, avec sur le dos un patron qui n'attend plus que la mort du code du travail pour se débarrasser d'elles (ce n'est pas du vécu, je précise).

    Non, ce n'est pas de la jalousie. Oui, on peut choisir son état d'esprit face à la vie. Mais je persiste à penser que tu devrais un peu ouvrir les yeux sur la prétendue "démocratie" d'un gouvernement qui fait passer ses lois par le recours au 49-3, d'un pays dont la presse est aux mains et à la botte des grandes fortunes, et sur la merveilleuse œuvre de bienfaisance qu'est le libéralisme prôné par notre nouveau président sur les pays du monde entier, pays émergents en premier lieu. Rien de comparable évidemment avec l'état totalitaire qu'on nous a brandi comme un pistolet sur la tempe pour nous forcer à choisir "librement". Les soit-disant pourris gâtés ont permis d'éviter que Macron n'obtienne un score écrasant, et puisse encore plus pérorer et se croire tout puissant, en évitant un score à 80 % comme en 2002. Ils ont eu raison de résister aux insultes et à la pression.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te laisse aussi t'interroger sur l'utilité, pour toi, de venir me lire aussi scrupuleusement (apparemment tu ne loupes pas un seul de mes articles, ni statut sur Facebook, et le coup de la femme de ménage est vraiment quelquechose qui a du mal à passer chez toi)... débattre du point de vue des idées, c'est intéressant... en revanche me complimenter pour mieux m'insulter en même temps, très peu pour moi.

      Et je le répète, tu ne sais rien de ma vie (à part si tu crois dur comme fer que la vraie vie c'est ce qui est montré sur Instagram)... je n'attaque personne personnellement, j'apprécierais qu'on fasse de même pour moi... la discussion n'en serait que plus constructive!


      Supprimer
    2. j'ajoute que, depuis la création de mon blog, il y a presque 9 ans... j'ai du supprimer maxi 2 commentaires... J'aimerais bien pouvoir continuer sur cette voie et avoir, sur mon espace, des lecteurs respectueux, qui ne m'obligent pas à modérer les commentaires.

      Quant au fait que tu commentes, parfois en "anonyme", parfois en sous le pseudo "plusbellelalife", permets-moi de trouver ça moyen.

      Supprimer
    3. Selon moi, Marine ne juge pas mais exprime son opinion. Différente effectivement de la vôtre.
      A ce que je sache, elle est encore chez elle ici.
      Sa vision du bonheur devrait en inspirer certain(e).
      Encore heureux qu'on puisse exprimer une opinion, chez soi, sans se faire agresser quant à des supposés privilèges.
      Encore heureux qu'on ne soit pas obligé d'être dans une situation précaire pour donner son avis sur une situation qui était pour le moins inquiétante.
      et non, je ne pense pas que la France soit coupée en 2. D'un côté les gens qui souffrent et de l'autre les privilégiés.
      Ce sont les thèses des 2 extrêmes qui ont surfé sur ce clivage, et pourtant la réalité est, il me semble, un peu plus nuancée que cela.
      Les gens qui ont voté Macron ne sont pas tous des vendus au libéralisme à outrance et aux grands patrons.
      De plus, les raccourcis faciles sur les moulures, fringues et autres prouvent à quel point certaines, manquent de nuance justement.
      La réalité, quelle qu'elle soit, ne justifie en rien des attaques gratuites et manquant singulièrement de courage. Et de nuance. On en revient toujours à la nuance.

      Supprimer
    4. Ben oui la nuance c'est justement ce qui manquait à ce post, il me semblait en avoir fait preuve dans mon post et avoir appelé à la nuance et la complexité du réel et des gens qui le peuplent justement...après une petite provocation j'en concède (en m'en excuse, les propos que j'ai tenu me sont d'ailleurs totalement applicables, un peu d'auto-dérision ne fait pas de mal)
      ça sent la fatigue j'ai l'impression...

      Supprimer
  4. mais non l'anonyme c'est moi c'est pas Plusbellelalife!!!!?????
    On voit bien que ce n'ets pas le même style, Plusbellelalife a une meilleure plume!
    Tu parles de qui pour facebook????

    RépondreSupprimer
  5. j'avais pas vu que j'étais en anonyme d'ailleurs, n'y vois pas malice....

    RépondreSupprimer
  6. Moi je peux pas t'en vouloir pour la femme de ménage, cqfd...

    RépondreSupprimer
  7. et je ne connais pas ton instagram, pas inscrite. Tu parles de qqun d'autre?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça va, "Piaune 21". Je crois qu'on a compris.

      Supprimer
  8. Je te trouve assez injuste et virulente tout de même, ce genre de discussion a déjà eu lieu - je n'en étais d'ailleurs pas forcément- , la politique s'y prêtant, naturellement, à d'autres moments sur ton blog, dans la divergence certes. Tu sembles sur-réagir, confondant du même coup tes lecteurs...que pasa?

    RépondreSupprimer
  9. pourquoi tant de colère? pourquoi être méchant avec l'autre?
    pourquoi avoir de l'argent, "réussir" est il mal vu?
    pourquoi lire et suivre un blog qui ne vous plait?
    des questions qui restent sans réponse pour moi et qui me font dire que oui l'herbe est toujours plus verte chez le voisin mais qu'être envieux rend malheureux.

    RépondreSupprimer
  10. Plusbellelalife9 mai 2017 à 18:27

    Je confirme, plusbellelalife c'est moi. Et je me demande bien à quel moment je t'ai "insultée". Les compliments que j'ai pu te faire, je les pensais sincèrement. Pour le reste... pourquoi te donner une certaine image sur les réseaux sociaux si ce n'est pas la vérité,et si tu n'admets pas qu'on t'en parle. Allez, je te laisse tranquille, c'était idiot de ma part d'intervenir sur le post au sujet de l'anniversaire de ta fille. Nous avons tous nos combats cachés, les gens ne savent rien de nous-mêmes, ils se basent sur l'extérieur, soit. Je vois que ça te touche tellement ce que j'ai dit... Et bien disons que c'est à la Marine "virtuelle" que je m'adressais, de toute façon c'est elle qui se montre et qui s'exprime ici !

    RépondreSupprimer
  11. Moi je suis totalement d'accord avec votre post Marine
    c'est super d'écrire un blog, on a toutes plaisir a le lire, merci!
    mais ca expose forcément à des remarques négatives....tout le monde peut s'exprimer!
    et sans trop rentrer dans la polémique, le droit de vote est une chance inouie, qu'il faut à mon avis utiliser
    en tout cas, bonne grossesse et merci pour tous vos billets!

    RépondreSupprimer
  12. Merci pour cette ode à la vie ! Y croire encore, être soulagée, aussi, par les résultats du vote, l'éloignement du FN. Lundi, je me sentais "légère", j'étais heureuse pour nous, pour mes filles, pour la vie (la France, l'Europe, ...). J'ai d'ailleurs pensé à toi, me rappelant que ta fille aînée était née un 9 mai ;)
    Au passage c'est assez surprenant qu'une note sur la joie de vivre, l'apaisement, le rapprochement... puisse réveiller certaines rancœurs ... les agressions plus haut ne sont pas en ligne avec tes mots et en aucun cas justifiées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plusbellelalife10 mai 2017 à 18:50

      Les "agressions" plus haut ne sont effectivement plus en ligne avec ses mots étant donné que je constate que le texte de Marine à été modifié par endroits, ce qui est assez de mauvaise foi quand on prône l'honnêteté, l'entièreté, etc. Et Marine, la caricature que tu as fait de mes propros dans ton dernier billet montre que toi aussi tu te fais des films sur les gens qui osent s'adresser à toi et te faire des remarques ! Tu as donc la possibilité sur ta page de donner un avis sur des personnes sans rien savoir de leurs engagements, motivations, en les jugeant lâches, diviseurs, je m'en foutistes que sais-je, et moi je n'ai pas la possibilité de te répondre en me basant sur les simples faits que tu nous exposes quotidiennement ! Je le répète, je n'ai absolument RIEN contre toi, d'ailleurs qui te dit que je n'ai pas moi même des conditions de vie similaires aux tiennes ?! Mais si te poser en victime agressée te permet d'éviter certains sujets, sensibles visiblement, finalement c'est ton problème.

      Supprimer
  13. Je trouve la série des photos "bleues" du début très réussie; et (minute fangirl) j'adore la dernière photo.
    Cidroline

    RépondreSupprimer